1 mars 2015

MÊME PAS EN RÊVE!!! NO WAY!!!


06 Octobre 2014. C'est la rentrée scolaire... Heureux!
6th of October 2014. Back to school... Happy!

Lever de Soleil, proche du lycée... Morning sunrise, close by the school...
L'univers a conspiré pour me permettre d'intégrer cette formation Capitaine 200 Voile (Chef de bord, professionnel), au Lycée Régional d'Enseignement Maritime et Aquacole de La Rochelle. Skipper! "Quel beau métier!", me disais-je, sans savoir vraiment ce qui m'attendait... Avec un vrai diplôme!...
The Universe has conspired for me to integrate the french skipper school in La Rochelle and attend the "Capitaine 200 Voile" training, equivalent to the english Yachtmaster. Skipper! "What a job!", was I thinking, definitely not knowing what was in front of me... An official professional certification, eventually!...
Le Soleil réchauffe nos pauses... Sun is warming up during breaks...

Dossier d'inscription validé, financement et rémunération région accepté, épreuves de sélection réussies, bref, tout semble se dérouler à merveille depuis le début. Mais voilà que les "sentiers battus" réservent parfois des surprises à qui les foulent inconsciemment. Quels "sentiers battus"...???
Applicant form validated, helps and grants allowed by the government for it all, selection process passed, everything seemed to unfold so easily. But the "beaten tracks" sometimes hide surprises and hard times when one is unconscious of where through he walks... What "beaten tracks" then...?
9th of January 2015. Freedom again! True Joy from Living again.

Slack line et rassemblement à la pause déjeuner... Slack line session and gathering at lunch time...

09 Janvier 2015. C'est la libération!!! La véritable Joie de Vivre retrouvée.
J'étais aveugle. Après 3 mois de souffrance dans un établissement scolaire des pires que j'ai pu fréquenté en terme de pédagogie et d'organisation et de mauvaise foi et d'incompétence et de... et de... et de..., le choix est fait, acté même, de me (re)connaître dans ce que Je Suis depuis toujours. LIBRE!
I was blind. After 3 months suffering in such a school, my worst experience ever in regard to pedagogy and organization and bad faith and incompetence and so and so and so..., the choice has become obvious. It is acted as well now. Recognizing My Self again, BE what I Am. Free!

Rétrospective...
Hindsight...
(see down below, at the bottom)

Tout avait pourtant bien commencé. Une promos sympa de gens motivés, d'âges et d'horizons variés, des formateurs et un personnel accueillant, un programme alléchant sur papier...
Et soudain, quand la marée se met à descendre, les fonds qu'elle recouvrait se dévoilent. Pour le moins caillouteux!

Le formateur principal est tout nouveau, en charge de 50% de l'enseignement, et semble avoir été "jeté dans l'arène" par une direction de l'établissement peu scrupuleuse à son égard (aucune formation à la pédagogie), pas plus qu'à l'égard des stagiaires d'ailleurs. Du moment qu'ils permettent de ramener de l'argent, hein, c'est bien suffisant! L'essentiel semble être de faire cette formation coûte que coûte, avec le budget imparti, si réduit soit-il. Peu importe les résultats.

L'école, la vraie... School, the true one...
Visiblement perdu dans un fatras de cours décousus dont l'apparence laisse à penser qu'ils ne sont ni préparés ni maîtrisés, notre formateur tout neuf enchainent péniblement les heures dans un brouhaha de commentaires plaintifs et autres nombreuses questions d'incompréhension. 

En parallèle, d'autres formateurs sortent leurs bons vieux polycopiés qu'ils nous distribuent en début de cours et nous lisent à voix haute (sans suivre le texte avec le doigt, quand même!) et qu'ils agrémentent de quelques anecdotes, comme pour justifier un glorieux vécu. Les "meilleurs" oseront sortir LA Bête : Le Rétro-Projecteur! Non, non, pas le VIDEO-projecteur..., le RETRO(!!!)-projecteur!!! Modernité absolue, fierté totale! (Le vidéo-projecteur arrivera finalement plus tard, pour certains cours seulement, sous la pression des stagiaires s'impatientant...)

Sept mois comme ça??? Même pas en rêve!!!

Les inquiétudes grandissent donc au sein de la promo, engendrant les premières divisions dans le groupe. La marée s'empresse de remonter à présent, comme pour vouloir recouvrir vite fait les écueils qu'elle cachait...
Qu'allons-nous apprendre? Quels repères d'(auto-)évaluation? Comment distinguer le nécessaire du superflu? L'enseignement est-il fiable? Qu'attend-on des candidats aux examens??? Pour quel avenir et reconnaissance professionnelle finalement? Désenchantement...

Les cours alternent donc entre lectures barbantes et incompréhensions diverses, voire confusions totales parfois, sauf quelques rares exceptions, comme toujours, quand même. Les deux plus belles anecdotes resterons tout de même 1) L'apprentissage sur polycopié noir et blanc des feux et balisage (de couleur...) de navigation, et 2) L'ouverture au couteau et tournevis par l'arrière de deux armoires de matériel devant servir à un cours spécialisé sur la survie et la sécurité en mer. Impossible d'en obtenir les clés le jour J...
La sensation est alors très présente d'être un bon troupeau de moutons bien menés en bateau (au moins, c'est original!), victime d'une grosse blague, d'un goût pour le moins discutable..., qui me laisse amer en dépit de toutes mes tentatives d'auto-persuasion que ce chemin était le bon.
"Patience, patience", me dis-je à répétition.

Interro, au tableau... Individual test, by the blackboard...

Sept mois comme ça??? Même pas en rêve!!!

Est-il pourtant absolument nécessaire pour (sur)vivre, de se voir à ce point méprisé et formaté à un système qui, bien établi et mu par la peur et le profit, se charge encore à la sortie de cette formation, de réduire à néant les rêves de voile les plus ancrés. En effet, il est obligatoire d'en passer par une période de 12 mois de navigation professionnelle, si abrutissante soit-elle. Nous savions tous cela à l'avance. Mais ce que nous ne savions pas, c'est que la loi du marché est si rude à la sortie pour valider son diplôme tout neuf, et le copinage entre armateurs et administration si marqué, que les C200 (nom abrégé pour ce type stagiaires sortant de formation) sont une formidable main d'œuvre à bas prix, pour des postes très bas où les compétences théoriques s'avèrent un minimum nécessaires. En gros, il est demandé de travailler à un poste abrutissant ou n'ayant rien à voir avec la voile (quasi seuls postes disponibles), pendant 12 mois effectifs, juste pour valider un beau diplôme transformé enfin en brevet professionnel. Bien-sûr, l'expérience personnelle ne compte pas...en France tout du moins... Tabarly, malgré son palmarès, aurait dû en passer par-là aussi, théoriquement, selon la loi française... Les choses sont ainsi faites. Réminiscence d'un lourd passé à la marine marchande, dont je suis parti il y a 16 ans, pour des raisons pourtant bien clarifiées.

Sept + Douze mois comme ça??? Même pas en rêve!!!!!!!!!!!!

Heureusement, les cours sont maintenant entre-coupés de (trop rares) travaux pratiques et sorties en mer. Ouf!!! Il était temps. Car des apprentis-marins, sur papier(?), vous comprenez, vous???
Mais voilà que la marée redescend à nouveau...

Exercice avec feux de détresse à mains... Testing hand flares...

Trois fois sur quatre les bateaux-écoles tombent en panne ou connaissent de graves avaries, trahissant un évident manque d'entretien. Pas d'argent? Pas le temps? Je n'en sais rien. Le constat est là. Navigations annulées pour cause d'avarie moteur à répétition, voie d'eau importante, ou appareil radio ne fonctionnant pas, voire se décrochant à la gîte de leur façade en bois (véridique!), pompe de cale électrique (en cas de voie d'eau...) en panne, celles manuelles qui manquent me rester dans les mains à la première utilisation, humidité et moisissure partout, etc...
Les bateaux de location les remplaceront mais ils demeurent, malgré eux, de pitoyables outils pour soi-disant apprendre la navigation professionnelle. Normal, ils sont conçus comme des "bateaux-pontons", ou des caravanes flottantes si vous préférez, répondant juste aux normes légales pour que les sinistres éventuels soient couverts par les compagnies d'assurances. Si vous en louer un, prenez bien la météo avant d'espérer vous tester dans une mer agitée! La preuve, c'est que même les formateurs ont ordre d'annuler les sorties en mer par avis de vent fort, l'assurance des bateaux ne couvrant pas les risques pour ce type de conditions! Allons-nous un jour nous exercer pour devenir de véritables skippers professionnels et apprendre les manœuvres de gros temps aussi??? Non..., sinon dans les livres...
Bref, la marée remonte à présent, recouvrant ces écueils, car l'administration semble toujours faire la sourde oreille lorsque les plaintes et inquiétudes des stagiaires abondent.

Sept mois comme ça??? Même pas en rêve!!!

Cependant, trois mois sont déjà passés... Et avec eux, une tendinite au coude gauche, une tendinite à l'épaule gauche, un lumbago qui va durer plus de deux mois, un torticolis de trois semaines (ça existe ça??? Pourtant bien vrai...), des maux de gorges violents et à répétition, des rhumes qui s'enchainent, bref, la totale quoi. La Vie est-elle un effet miroir pour soi-même? La sourde oreille de l'administration était-elle ma propre sourde oreille, refusant d'entendre mon corps se plaindre et me crier : "CASSE-TOI! Tu n'as rien à faire là! CROIS EN TOI! ECOUTE TON COEUR! La Vie te sourira, encore et toujours".

Je fais donc le point pour de bon, le jour où un lumbago aigu me scotche au lit au point que je me demande si je vais remarcher un jour!? Impossible d'effectuer le moindre mouvement sans qu'une douleur violente me parcourt le bas du dos. Hernie discale??? Plus grave encore??? Je ne peux ni attraper mon téléphone sur la table de nuit, ni même envisager de me lever pour boire, manger ou même aller aux toilettes. La situation est grave! Je me calme... Réflexion...forcée.
L'évidence est là. J'en ai "plein le dos"! C'est décidé, j'arrête. Ou plutôt, je commence, enfin, à Vivre. LIBRE! Pour le moins libéré alors de toutes les croyances et peurs qui me limitaient inconsciemment et m'avait fait opter pour le choix de cette formation. Je pensais qu'un jour, peut-être, j'aurai besoin d'argent en voyage, et qu'un jour, peut-être, je serai content de travailler sur l'eau pour gagner ma pitance, et qu'un jour, peut-être, je m'épanouirai dans une entreprise que je crée autour de ce métier, et qu'un jour, peut-être, je......bla bla bla bal bla bla et bla et bla et bla, incessant blabla qui trotte dans ma tête et camoufle des peurs qui m'étouffent, m'empêche d'être qui je suis et ce que je suis venu faire sur cette belle planète qui m'émerveille.


Je lâche prise, enfin... Vive la Vie!!!
Et demain? Demain n'existe pas, sinon dans ma tête. Pas plus qu'hier d'ailleurs...
Si j'étais mourant aujourd'hui, me poserais-je la question de demain??? Je ne crois pas.
Alors finalement, la Vie c'est Ici, et Maintenant.
No matter the "beaten tracks" I have walked through so far, trying to convince myself I was right to do it, My Self always screamed and my body always told me I was wrong to be doing it, showing me I was trying to be an other. Because of fears and beliefs.
Tomorrow does exist in my mind only, same as yesterday by the way...
If I was about to die, I think I would understand this, wouldn't I?
So finally, Life is Here and Now. Right Now!

Quoi de plus?... What else?...

Les "sentiers battus"...?
Pas pour moi. J'ai essayé, encore et encore. Je m'y suis perdu, j'y ai appris aussi, j'y ai souffert, j'y ai perdu ma santé maintes fois. Maintes retrouvée aussi, lorsque je me suis rappelé ce que ce cher Winston CHURCHILL disait : "Le succès, c'est d'aller d'échec en échec, sans jamais perdre son enthousiasme"...
Winston CHURCHILL said : "Succes consist of going from failure to failure without loss of enthusiasm".

La Voie du Cœur... The Path of Heart...


Si tu veux voir derrière toi, retourne-toi.
Si tu veux voir devant toi, ouvre les yeux.
Si tu veux voir en toi, ferme les yeux.
Si tu veux avancer dans la Vie, lève-toi et marche.
Marche ton Chem-UN...
If you want to see behind you, turn back and look.
If you want to see what's in front of you, open your eyes.
If you want to see inside yourself, close your eyes.
If you want to go ahead in Life, stand up and walk.
Walk your own path!...


PS : Dans le prochain article, la suite de l'histoire et là où nous en sommes du chantier bateau! ;)
PS : In the next post, discover what stage we are at now with the boat renovation! ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Réagissez ici!

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Citoyen du Monde
Chercheur de Simplicité, Voyageur Passeur, je m'émerveille face à l'extrême Beauté de notre Mère Nature et me questionne sur le fonctionnement des communautés humaines.